On n’économise pas nos lectures pour la planète

Voici une sélection autour de l’écologie. Lorsque mes collègues abronautes d’A l’ombre du grand arbre ont parlé d’un projet d’ article consacré à ce thème, j’ai été tout de suite inspirée. En effet, dans ma sphère professionnelle, j’ai eu l’occasion avec mes collègues de proposer une sélection, où les enfants doivent élire leur livre préféré sur l’écologie et le développement durable : le prix E(co)lisez-moi. Voici quelques titres :

Un album humoristique sur la déforestation. Une famille n’ayant plus de papier hygiénique suit alors la chaine de fabrication. Se rendant de l’impact sur les forets, ils découvrent des alternatives comme les toilettes sèches.

Un livre que j’ai longtemps utilisé lorsque je faisais des accueils de classe. Cet album poétique est tout en contraste face à la réalité des illustrations (collage mêlant dessins et photos). Lors de la sélection, il a connu des débats dans les équipes mais il plaît beaucoup aux enfants. Ils sont particulièrement touchés dans notre coin car nous vivons près de la mer et sont très vite sensibilisés sur la pollution des plages.

51J1zv9C9-L._SY344_BO1,204,203,200_

 

 

C’est un livre illustré par  les galets de Coralie Saudo sur le changement climatique. Les retombées de celui-ci sur un inuit et son quotidien. Livre malheureusement épuisé que nous n’avons pas pu mettre dans notre sélection.

 

Livre sans texte et livre-objet. Cet ouvrage cartonné avec un trou en son centre permet de parler d’écologie à tout âge. Au fil des pages nous observons les bouleversements de notre planète et son ressaisissement potentiel et idéal. Eh oui, si nous voulons que ça change, nous devons éveiller les consciences dès la naissances 😉

Ma-planete

Par curiosité, voici les autres albums qui concourent au prix littéraire E(co)lisez-moi :

Dis papa, pourquoi ? de Christian Voltz

Emile descend les poubelles de Vincent Cuvelier

Ah ! et Oh! de Stéphane Servant et Cécile Bonbon.

Quand nous aurons mangé la planète d’Alain Serres et Sylvia Bonnani

Autre album découvert au salon de Montreuil, lors de ma rencontre avec Ingrid Chabbert :

Comme vous le savez, j’aime beaucoup le travail de cet auteure et la lecture de cet album me l’a encore une fois prouvée.

L’histoire de 2 jeunes garçons qui découvrent le dernier arbre de leur ville. Celui-ci sera en danger, car un chantier est prévu à son emplacement. Les  garçons vont donc essayer de trouver une solution pour éviter son extinction.Une histoire pour ,comme je le disais plus haut, éveiller les consciences. Cette histoire est bien mise en valeur grâce aux illustrations de Guridi. Un duo qui fonctionne bien. Nous lisons aux citoyens de demain et c’est tout à fait le thème de cet album.

Il a été aussi chroniqué par Pépita.

Je vous donnerais le gagnant du prix en janvier 2019, en attendant n’hésitez à me dire votre préféré en commentaire.

Bonne lecture…

 

Publicités

Une réflexion sur “On n’économise pas nos lectures pour la planète

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s