On aurait pu passer à côté d’eux… #3

ça fait longtemps que je n’avais pas fait d’article dans cette catégorie où je parle de livres plus anciens et lorsque je tombe dessus je me dis « mince ça aurait été bête de rater ça ! » . Sinon j’en profite aussi  pour vous annoncer que maintenant vous allez pouvoir voir d’autres avis sur les livres que je partage ici : en effet, c’est officiel, je vais bientôt partager mes coups de coeur au sein de la communauté composée autour d’A l’ombre du grand arbre. Une très belle chose qui s’offre à moi ! Alors bon partage…

Je commencerai par un livre que m’a conseillé l’une de mes collègues, il regroupe pour moi tous les aspects d’un bon livre :

Un livre, qui comme son titre l’indique, a pour thème les couleurs mais les artistes l’abordent de différentes façons ce qui en fait un livre jeu. Mes enfants ont adoré !

9782226240415-j

Nous partons d’un éléphant décliné au fil des pages, le mélange des couleurs se fait par l’intermédiaire de calques. Vous avez ensuite des trous, un memory, des caches pour aborder le émotions, bref l’embarras du choix.

Pour moi, c’est une vrai réussite et donc un coup de cœur. Des mêmes auteurs vous avez aussi C’est dingue, où Pittau et Gervais partent de deux objets et qui assemblés en deviennent un troisième : un album qui n’a pas quitté notre fonds pendant 6 ans et qu’on continuait sans lassitude à recommander à nos lecteurs. De réputation je connaissais le livre Axinamu, un imagier qui vous permettait d’inventer de nouveaux animaux.

En savoir plus sur les deux auteurs.

bm_CVT_Alors-ca-mord-_7812

Un livre très drôle présenté lors d’un comité de lecture. Nous retrouvons un pingouin qui pêche, des animaux qui viennent le voir au fur et à mesure et qui lui demandent si ça mord. Ce conte randonnée me fait penser aux pièces de théâtre absurdes de Samuel Beckett, non ? La chute est très réussie. Les illustrations me font beaucoup penser à l’univers des illustrateurs de chez Memo, mais ce livre est édité chez l’atelier du poisson soluble. Je suis séduite par ce pingouin peu bavard, ainsi que par ce lapin qui n’as qu’une seule phrase qui sort de sa bouche. Je vous laisse découvrir sa lecture par #onlikoinou qui est souvent attiré par le même genre d’albums que moi. Grâce à cette chaîne j’avais découvert le duo du mouton farceur ,chroniqué lors d’un billet thématique sur les farces.

 

L’avis de Sophie

Toujours à ce comité, mon amie Gaëlle (Coucou si tu passes par là) nous a lu cet album d’Eric Veillé. Je connaissais le papa de Lionel pour Le bureau des papas perdus (sympa pour la fête des pères) et surtout pour son extra Mon imagier avant la tempête. Et là nous retrouvons une bande d’enfants apeurés par un monstre à chaussettes aaahhhh…mais non c’est un fantôme aaahhh…mais non un crocodile…aaahhh bon j’arrête vous avez compris les monstres s’enchainent emboités les uns dans les autres comme des poupées russes. Tout y passe même la bibliothécaire acariâtre. Une belle trouvaille, merci Gaëlle !!

L’avis du blog du  le tiroir à histoires et sur à l’ombre du grand arbre

Voilà trois albums dont je n’aurai pas voulu passer à côté ! C’est toujours frustrant car j’adore découvrir des nouveautés mais la production est si dense qu’on passe à côté de belles pépites.

Bonne lecture..

Voici les avis de Sophie et Chlop pour Mon imagier avant la tempête, ceux de Chlop et Pépita pour Axinamu et ceux du tiroir à histoires et Bou pour Le bureau des papas perdus.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s