Quoi de neuf dans l’atelier #15

Des romans premières lectures que j’ai pu découvrir grâce aux éditions Mémo.

J’apprécie beaucoup les auteurs de cette maison d’édition : Anne Crausaz, Emilie Vast, Malika Doray, etc…C’est donc avec beaucoup d’enthousiasme que j’ai emporté trois romans de la collection récemment sortie en librairie dans mes valises.

Mon préféré des trois, trois aventures que les enfants peuvent lire seuls à partir de 7 ans. Les personnages sont deux lapins qui redoublent d’efforts pour trouver les meilleures bêtises ! La quête est la thématique commune des trois petits récits : la recherche d’une idée évaporée, d’une ombre ou encore d’une dent. J’ai lu avec beaucoup d’amusement ce texte qui bien que s’adressant aux 7 ans éveille la curiosité littéraire. Je retrouve totalement le discours d’Audren, l’un des auteurs des 3 romans sur le site de Mémo. Il n’y a pas d’âge pour avoir une exigence littéraire. Les premières lectures sont souvent des textes très simples et dans cette proposition, je retrouve la qualité de choix que Mémo met pour ses albums. Pas de texte dénué de mots compliqués et des belles histoires, ce qui permet un enrichissement du vocabulaire et un dépaysement dans le choix éditorial qui leur est proposé. C’est déjà le cas pour les albums pourquoi rompre cette dynamique à compter que nos enfants se mettent à lire seuls. Autonomes, certes mais tout aussi curieux !!

Un récit avec beaucoup d’imagination pour les plus de 8 ans. J’avais beaucoup aimé Ma grand-mère m’a mordu du même auteur. Nous retrouvons les songes d’un pion de dames. Les pions ne connaissent que leurs sorties de boîtes et leurs mouvements sur le damier, ils ont l’impression d’être libres. Sauf que l’un d’eux rêve d’autre chose. Nous le suivons dans sa quête d’aventure qui remettra en cause la manière de penser de ses compagnons.  Comme le précédent, l’illustration est complémentaire au texte : ici sept doubles pages sont sans texte. L’illustration en noir et blanc animent le récit.

Un peu moins emportée par cette histoire mais j’ai aimé le voyage culturel proposé aux plus de 9 ans  et les illustrations aux couleurs vives. Nous suivons le quotidien laborieux d’une famille obligée de quitter leur terre et tentant de survivre dans le désert le temps qu’elle trouve un autre habitat. N’ayant pour nourriture que le fruit d’un arbre, les aléas prolongent le temps de leur voyage.

Belle découverte…

Publicités

Une réflexion sur “Quoi de neuf dans l’atelier #15

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s